slayers RPG

Bienvenue sur slayers RPG,un forum RPG pour le manga slayers,jouer dans le RPG votre perso préféré du manga,d'un autre manga ou un perso de votre imagination et vivez les grands moment de slayers,normal,next et try.
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 BiS Saga [Saison 1]

Aller en bas 
AuteurMessage
Krad Hikari
rival de Lina
rival de Lina
avatar

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 23
Localisation : Dans mon foutoir...
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
sexe: Masculin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Ange

MessageSujet: BiS Saga [Saison 1]   Jeu 20 Aoû - 13:03

C'est une très longue fiction que j'ai commencé à écrire il y a une semaine environ, j'ai bouclé le premier chapitre hier soir à peine, j'espère que ça vous plaira !
Pour l'instant il n'y a que trois personnages :


~ Laura L. [Eh non c'est pas aujourd'hui que vous découvrirez mon nom de famille ^^], surnommée Lo'w ou Ko, 15 ans, fan inconditionnée de BiS, mais surtout de Vlad.
=> Mesure 1m62, pèse 58 kg, cheveux châtains, yeux marrons. Si vous voulez une photo, allez voir dans le Trombinoscope et rajoutez deux mèches roses pâle et deux mèches blanches dans mes cheveux ;]

~ Dmitriy Bikbaev, surnommé Dima, 20 ans, secrètement amoureux de Laura mais ça ne va pas tarder à être dévoilé.
=> Environ 1m78, pèse un poids plutôt léger, cheveux blonds et yeux bleus.
Spoiler:
 

~ Vsevolod Sokolovskiy, surnommé Vlad, 17 ans, est la victime préférée de Laura.
=> Environ 1m89, ne pèse pas plus que Dima, cheveux blonds et yeux bleus.
Spoiler:
 


Enjoy ! À tout de suite le Chapitre 1 =D


Dernière édition par Krad Hikari le Lun 24 Aoû - 12:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.D-GrayMan-RPG.forumactif.org
Wendy
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 01/07/2009

Feuille de personnage
Age: 18 ans
sexe: féminin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Guerrière

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Jeu 20 Aoû - 13:21

Chouette une new fiction cheers
J'ai hâte de la lire ^^

_________________
Mon coeur est aussi chaud que la lame de mon katana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krad Hikari
rival de Lina
rival de Lina
avatar

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 23
Localisation : Dans mon foutoir...
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
sexe: Masculin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Ange

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Jeu 20 Aoû - 13:54

Plutôt canon le Dima hein ? Mais pas touche, il est à moi xD

Heu, bref ^^'
Tu avais remarqué que Dima et Vlad étaient les chanteurs de la chanson que j'ai mise tout à l'heure dans "Votre Musique" ? =D

Et donc, le chapitre 1 tant attendu, le voici le voilààà <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.D-GrayMan-RPG.forumactif.org
Wendy
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 01/07/2009

Feuille de personnage
Age: 18 ans
sexe: féminin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Guerrière

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Jeu 20 Aoû - 13:56

lol!
Oui j'ai vue ^^
Quand j'ai regarder la vidéo je me suis dit "eh mais je les ais pas déjà vue eux ?" lol!

_________________
Mon coeur est aussi chaud que la lame de mon katana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krad Hikari
rival de Lina
rival de Lina
avatar

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 23
Localisation : Dans mon foutoir...
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
sexe: Masculin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Ange

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Jeu 20 Aoû - 13:57

Chapitre 1 [Partie 1] ~ Ca a commencé comme ça.

Narrateur : Laura.

Je m’appelle Laura, j’ai 15 ans et ma plus grande passion c’est la musique. Comme tout fan, j’ai une énorme culture musicale. Vous connaissez Impending Doom ? Non ? C’est normal. Il y a peu, j’ai découvert un groupe Russe, BiS. J’ai directement aimé… et depuis ce jour, je suis leur plus grande fan. Il y a maintenant plus d’un mois, j’ai participé à un concours à leur sujet… et devinez quoi ? J’ai gagné ! Le 1er prix était un voyage d’un mois dans leur ville, là-bas, en Russie… je pars demain. Je suis toute excitée !
[X]
J’y suis, ça y est ! Je suis en Russie ! Mais je suis perdue, paumée. Il pleur, j’ai froid, je ne sais pas où est mon hôtel, je suis trempée et je ne connais même pas un mot de Russe pour demander mon chemin. De toute manière, avec cette pluie torrentielle, les rues sont désertes. Personne n’oserait sortir pour se promener, pas sous la pluie ! Alors je commence à marcher, je ne sais pas où je vais… mais j’y vais ! Au bout de quelques minutes, un type étrange surgit d’une ruelle et m’agresse pour m’arracher mon sac. Et moi… en bonne potiche… je reste plantée là, jusqu’à ce que le type se mette à ma poursuite. Dans un mouvement de panique, je me retourne et me met à courir. Le gars me poursuite, je ne sais pas ce qu’il me veut mais je vais plus vite que lui. Je tourne à droite, puis à gauche et là… je percute un autre type. De la buée dans les yeux, je ne vois pas bien son visage encadré de cheveux blonds… remarque, je pense que c’est mieux comme ça.
Dans un accès de peur, j’essaie de lui expliquer un bon Français que je suis poursuivie :


« Excusez-moi… aidez-moi… je veux dire, je suis poursuivie ! »

Trop tard : mon assaillant apparaît au bout de la rue. C’est fichu, je le sais pertinemment. Je panique et me remet à courir… mais une main m’attrape le poignet et me serre fermement. Est-ce la fin..? Je me retourne, tétanisée, mais c’est le jeune blond qui me tient et approche son visage du mien… là, je peux reconnaître…

« DIMA !! »

Je me réveille en sueur dans une chambre d’hôpital blanche en hurlant à gorge déployée le nom de mon idole. À mon cri, des médecins qui passent par là se retourne pour me regarder d’un œil interrogateur, et un jeune homme blond rit doucement à mes côtés.

« Ne crie pas mon surnom si fort, me dit-il en riant encore un peu, je suis ici incognito !
- D-D-D… D-D… »


Il éclate de rire à nouveau, mais ce n’est pas drôle du tout de se retrouver comme sans prévenir la crise cardiaque face à Dima Bikbaev ! Si magnifique que j’en perd la voix…

« Dima !
- Oui ? »


J’entame alors une assez longue réflexion, puis demande :

« C’est moi qui parle Russe ou toi Français ?
- Je ne sais pas !
- Ce n’est pas drôle !
- Je ne me moque pas, tu parles très bien Russe pour une Française !
- Je quoi !? Je ne parle pas plus Russe qu’une vache Espagnole !
- Je te comprends pourtant comme tu peux le faire.
- Oh lala, je n’y comprends rien, je dois rêver… oui c’est ça, d’ailleurs tu n’es que dans ma tête, et si je ferme les yeux… (Je ferme les yeux et les rouvre) heu… t’étais pas censé t’éclipser ?
- Je ne te comprends vraiment pas. De quoi est-ce que tu parles ?
- Attend… (Je réfléchis un instant) pince-moi voir ?
- De quoi ?
- Mais oui ! P I N C E-M O I !
- Si tu veux mais… (Il le fait) ça ne t’avancera à rien.
- Aïe… t’es encore là !?
- Tu veux que je parte ?
- Non ! Mais alors… t’es réel ?
- Oui… enfin je crois…
- J’ai pas fumé, on m’a pas droguée, j’ai pas pris de LSD… j’hallucine pas ?
- Non.
- Alors c’est Dima que j’ai devant moi ?
-Oui.
- LE Dima !?
- Si on parle bien du même moi, oui. »


J’ouvre de grands yeux un instant, puis me met à sourire… un grand sourire qui présage un mauvais coup.

« Quoi ?
- J’peux te faire un câlin ? (J’ai toujours ce sourire un peu bébête accroché aux lèvres… finalement, il ne me va pas si mal…)
- Ben… oui, si tu veux…
- Merci ! (Je lui fais son câlin) Heu… Dima ?
- Quoi encore ?
- Pourquoi t’es dans ma chambre d’hôpital..? Attend j’ai mieux : pourquoi je suis là moi ? »


Alors il m’explique tout en détails. Moi, je l’écoute avec attention… ou plutôt, je bois ses mots comme je boirais du chocolat chaud en hiver devant ma télé le matin. Il est si beau que je me concentre sur son visage et je n’entend même plus un traître mot de ce qu’il dit…

« …Et c’est pour ça que je t’ai embrassée. Puis tu t’es évanouie et j’ai appelé les urgences, et te voilà ici. Dis… est-ce que tu m’as au moins écouté !?
- Tu as fait quoiiiii ? (J’ai un air d’éberluée non ?)
- J’ai appelé les urgences.
- Non ! Avant !
- Je t’ai… ah, non je vois où tu veux en venir ! Je ne le répèterai pas.
- Pourquoi ?
- J’ai ma fierté !
- Non, pourquoi tu as..?
- Oh ça… pour qu’il ne voie pas ton visage.
- Dima…
- Oui ?
- Qu’est-ce que j’aime quand tu me dis ‘Oui ?’ comme ça ! (Rire)
- Héhé… (Il prend la grosse tête ou je ne m’y connais pas !)
- Merci.
- Hein ?
- Merci pour tout ce que tu as fait pour moi… je veux dire, tu aurais très bien pu me laisser seule dans la rue sous la pluie à la merci de ce type…
- Mais… c’est rien…
- Maintenant j’ai une dette envers toi !
- Non, non tu ne dois pas le prendre ainsi !
- Permet-moi d’insister !
- Bon, si tu veux.
- Je suis là pour un mois, j’aurai le temps de me rattraper ! On se reverra hein..?
- Je te laisse mon numéro, on verra ça. (Il l’écrit sur un bout de papier)
- Tu t’en vas déjà ?
- Oui, travail oblige ! À plus !
- Oui, à bientôt… »


Il sort de la chambre en me faisant un signe de la main, tout comme si on n’allait jamais se revoir, et s’en va. Et c’est ainsi que j’ai rencontré Dmitriy Bikbaev… so sexy ! En plus, il m’a donné son… non j’y crois pas ! Doucement, je prends le bout de papier sur lequel sont notés les quelques chiffres et le serre contre moi en souriant. Je l’appellerai, c’est certain ! En attendant, je dois sortir d’ici. Je ne sais pas comment je vais faire… eh mais !? Je suis mineure, ils ne me laisseront jamais partir seule ! Et je ne connais personne… quelle galère ! Mais en y pensant… raison de plus pour l’appeler ! Mouahahahahaa ! Je prends alors mon propre téléphone portable et compose son numéro sur le cadran tactile. Je décroche en tremblant, et sa voix claire finit par me répondre :

« Allo ?
- Allo, Dima ?
- Ah, c’est toi avec ton accent bizarre ! T’es sortie ?
- Non, justement !
- Il y a un problème ?
- Je n’ai que 15 ans, ils ne me laisseront jamais sortir !
- Tu vois ça, ce n’est pas mon problème ! Je ne suis pas ton frère !
- Je ne connais que toi ici !
- Tu n’es pas en vacances avec tes parents ?....
- Non ! J’ai gagné un concours et je suis venue seule !
- Aaah…
- Quoi ?
- Alors c’est toi ‘Laura’ !
- Oui ! Tu es au courant ?
- Oui, oui ne t’en fait pas ! Je passerai te chercher vers 11 heures, alors sois prête d’accord ?
- (Voix en fond) Eh, Dima ! À qui tu parles encore, on doit y aller !
- Oh… je… c’est un ami ! J’arrive, monte !
- (Même voix en fond) Un ami, un ami… une amie oui !
- Bon Laura, écoute, là j’ai pas vraiment le temps, tu l’entends qui gueule derrière ! J’arrive dans deux heures ok ?
- D’accord merci ! À tout à l’heure. »


Je raccroche et repose mon portable dans ma valise. Deux heures ? Mais que vais-je faire pendant deux heures ? C’est tellement long ! Et je n’ai même pas mon sac… quelle idiote de m’être laissée faire par ce pauvre gars ! Dans ce sac il y avait tout le nécessaire pour que je ne manque de rien… entre autres mon appareil photo numérique à un prix inimaginable, mon calepin et ma trousse avec stylos, crayons à papier et de couleurs, gomme et effaceurs, ainsi que ma trousse de premiers soins et un portefeuille contenant bien 300€ ! En clair, plus de 500€ partis en fumée… quelle misère, non mais quelle misère je vous dis !
Au même moment où je me lamente, une infirmière entre dans ma chambre et s’approche de mon lit.


« Bonjour mademoiselle ! Quelqu’un doit passer vous chercher ?
- Oui, merci.
- Vos parents je suppose ?
- Non, c’est un ami.
- Oh, c’est le jeune homme qui était là tout à l’heure ? Il est majeur ?
- Oui c’est bien lui, il a 19 ans.
- Vous en avez de la chance d’avoir un ami pareil ! C’est un garçon très gentil.
- Ah bon..?
- Vous ne semblez pas vous connaître pourtant, je me trompe ?
- Non en effet. Il m’a sauvée hier soir… en y pensant, il est resté là cette nuit !?
- Comme vous dites ! Il a veillé sur vous toute la nuit. Je passais voir si tout allait bien toutes les deux heures et je le voyais là, éveillé à vos côtés, toujours me souriant puis tenant votre main...
- …Alors vous avez raison, c’est quelqu’un de bienveillant…
- Vous disiez qu’il devait passer à 11 heures ?
- Oui.
- Vous avez une occupation ou voulez-vous que j’allume la télévision ?
- Oh, non merci ça ira ! Je vais bien trouver quelque chose à faire.
- Vous devriez rassembler vos affaires et vous habiller, il ne faut pas faire attendre les hommes vous savez mademoiselle..! (Elle me sourit)
- Oh… ce n’est pas mon petit ami vous savez… (Je suis rouge piment)
- Je sais, je sais… bon et bien, je reviens dans une dizaine de minutes. Préparez-vous d’accord ? »


Et elle sort de la pièce. Enfin, je regarde autour de moi… une chambre d’hôpital banale, de couleur blanche, avec un seul lit, celui sur lequel je suis, une grande fenêtre à ma droite et une unique entrée à ma gauche. Je me lève et découvre avec effroi que je ne suis plus dans mes pompes, ni dans mes vêtements originels. On m’a changée ? Oh non… enfin, il doit bien y avoir une douche dans cette chambre. Bingo, une autre porte ! Je l’ouvre et tombe sur une autre pièce adjacente composée d’une toilette et d’une douche. J’entre et m’enferme : je compte bien me laver un peu. Je quitte alors ce que j’ai sur le dos et entre dans la petite douche, la refermant derrière moi…
[X]

To Be Continued...
Suite ~ Chapitre 1 [Partie 2]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.D-GrayMan-RPG.forumactif.org
Krad Hikari
rival de Lina
rival de Lina
avatar

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 23
Localisation : Dans mon foutoir...
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
sexe: Masculin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Ange

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Jeu 20 Aoû - 13:58

Chapitre 1 [Partie 2] ~ Ca a commencé comme ça.

[X]
Sortie de la douche, je sèche mes cheveux avec un sèche-cheveux qui se trouvait là et vais m’habiller, enroulée dans ma serviette de bain. L’infirmière attend dans la chambre, faisant la poussière de part les meubles. Je lui souris, prend ma valise et retourne m’habiller dans l’autre pièce. J’opte pour un T-shirt noir avec pour motifs des cœurs virus de toutes les couleurs sur le devant, et une petite tête de mort blanche et rose dans le dos, au niveau de l’omoplate gauche que je met par-dessus mon soutien-gorge… en bas, j’enfile vite fait un boxer uni et mon seul pantacourt marron. Puis je mets des chaussettes et mes grosses baskets blanches qui font pratiquement deux fois mon pied en largeur. Puis je ressors, lavée et habillée, pour parler avec la demoiselle chargée de ma chambre. Là, je découvre avec stupéfaction mon sac, celui que je croyais perdu, sur mon lit… j’hallucine !

« Le jeune homme blond a laissé ceci pour vous, mais avait consigné de ne vous le donner que lorsqu’il serait parti. À mon avis il ne comptait pas revenir vous voir…
- Oh… merci..!
- Il faudra le remercier en personne mademoiselle ! Il ne l’a pas lâché une seule seconde, si ce n’est pour nous le remettre.
- …Vous aviez raison, c’est vraiment quelqu’un de gentil !
- Qu’y avait-il dans votre sac, sans être indiscrète..?
- Eh bien… pas grand-chose, mais pour ce voyage ça m’était utile ! Il y avait entre autres mon carnet de dessin, un peu d’argent liquide, une trousse de premiers soins et un appareil photo numérique.
- Vous dessinez ?
- Oui, notamment des mangas.
- Oh, je vois ! Mon fils aussi dessine ce genre de choses.
- Quel âge a-t-il ? (Je sors mon calepin et mes crayons)
- Il a 12 ans. Il commence à peine mais il va aller loin…
- Moi aussi j’ai commencé à son âge. J’ai 15 ans maintenant.
- Je peux regarder ?
- Bien sûr ! »


Elle ouvre le calepin et commence à feuilleter un peu toutes les pages, et s’arrête sur un dessin en particulier.

« C’est votre ami ? Je croyais que vous ne vous connaissiez pas…
- En fait… ne le dites à personne mais Dima est célèbre : c’est un des chanteurs du groupe BiS.
- Oh, alors vous êtes une fan de ce groupe ?
- Oui ! Depuis presque 6 mois !
- Vous ne connaissiez pas avant ? Pourtant ils sont célèbres ici !
- Je viens de France.
- Vous êtes Française ? Vous parlez très bien Russe.
- Je sais… en fait non, je ne sais pas parler Russe !
- Ne dites pas de sottises !
- Enfin, je ne savais pas. Ce n’est qu’après mon agression d’hier soir que j’ai appris entièrement votre langue.
- Pouf, comme ça ?
- Oui, je ne sais vraiment pas ce qui s’est passé…
- C’est irrationnel, vous me l’accorderez…
- Je le sais bien… et pourtant c’est la vérité.
- Je vous crois. En tout cas vous dessinez vraiment très bien, bravo !
- Merci.
- Bon et bien, je vous laisse dessinez en paix, je vous préviendrai quand votre ami sera là. »


Et elle ressort de la chambre. Je m’assois alors sur le rebord de mon lit et me met à esquisser quelques formes qui ne ressemblent à rien à première vue… mais je forme bientôt un visage, puis un corps, et enfin des vêtements modernes et quelques autres items. 11 heures moins le quart… 11 heures moins dix… 11 heures moins cinq… 11 heures. C’est passé tellement vite que je ne l’ai même pas senti. Pourtant ma nuque, elle, ne demande qu’une chose : se reposer ! À force de rester dans la même position tant de temps, on finit par en payer le prix : j’ai mal ! L’infirmière revient alors, suivit de près par Dima.

« Voilà mademoiselle, votre ami est là.
- Merci… »


Je finis de rassembler mes affaires, déplie la poignée de ma valise et ledit ami vient m’aider en portant mon sac. Je ne dis rien, lui non plus… on ne se regarde même pas, pour tout dire. L’ambiance est glacée. Je jette un dernier regard à la gentille dame qui s’est occupée de moi et lui lance un ‘Au revoir !’ jovial et bien maquillé… là elle se penche vers moi et demande :

« Ca va aller mademoiselle ?
- Ne vous en faites pas…
- Bonne chance ! »


Je souris faiblement mais l’envie n’y est pas…
Dima passe à l’accueil, dit quelques mots à la secrétaire et m’entraîne dehors. L’air libre et frais de la Russie ! Enfin ! Je regarde un peu autour de moi : parking d’hôpital et grosse voiture noire garée juste devant nous.


« Monte. »

Il s’occupe de ma valise pendant que j’attache ma ceinture, puis il s’assoit à côté de moi et attache la sienne.

« Où est-ce que tu m’emmènes..?
- Je ne sais pas. »


Il essaie de rester sombre mais cet air impassible ne lui colle vraiment pas bien à la peau. Le véhicule démarre et sort rapidement de l’hôpital. Je jette un dernier coup d’œil en arrière puis essaie de regarder dehors par la vitre : je ne le peux pas, les vitres ont été faites spécialement pour ne pas voir à l’extérieur. Je soupire longuement et finis par demander :

« Le trajet sera long ?
- Je ne sais pas.
- Tu vas bien..?
- … Je ne sais pas… »


Au bout d’un bon quart d’heure, la voiture s’arrête enfin. Je m’agite : où sommes nous !? Je veux savoir ! Mais avant de sortir, Dima prend le soin de me bander les yeux avec un tissu noir afin que je ne voie rien. Une surprise ? J’adore ça ! Mais quoi ? Je ne m’attend pas vraiment à quelque chose de génial, mais c’est déjà une bonne intention et comme on dit : c’est l’intention qui compte.

« Dima…
- Je suis là... avance. »


Il me prend la main doucement et me fais avancer. Il pousse une porte qui grince un peu, salue un homme apparemment plus âgé que nous, avance encore et appuie sur un bouton qui fait un bruit de bouton… d’ascenseur. Oui, j’entends un ascenseur qui s’ouvre sur nous, et on entre à l’intérieur… je déteste les ascenseurs ! Un étage… deux étages… trois étages. On descend et on s’avance… sur de la moquette. Un hôtel… on est dans un hôtel ! On marche… encore… et encore… et on s’arrête. Devant une porte certainement. Dima lâche ma main un moment et tourne la poignée. Il me fait entrer en me poussant légèrement en avant et referme derrière nous.

« Heu… il fait sombre ici non..? »

J’entends quelqu’un pouffer de rire. Mais ce n’est pas Dima : le rire vient de devant moi, et Dima se trouve à côté de moi puisqu’il me tient la main. En effet, il fait noir dans cette pièce. L’instant d’avant je pouvais encore voir une faible lumière filtrer à travers le bandeau, mais là plus rien, le noir total. Puis un clic se fait entendre et la lumière recommence à passer par-dessous le tissu.

« Enlève-le ! me lance Dima. »

Je fais ce qu’il demande et cligne quelques fois des yeux. La lumière blanche m’éblouit quelques secondes, mais son effet se dissipe rapidement et je peux enfin retrouver une vue normale. Je jette un coup d’œil à celui qui m’a emmené ici à côté de moi et regarde devant.

« Aaah ! Vlaaaaad ! J’en crois pas mes yeuuux ! »

Ledit Vlad sourit et finit par rire.

« Bienvenue…
- Dans ton nouveau chez-toi ! »


Il a la même voix qu’au téléphone, même s’il n’était qu’en voix de fond. La chambre est assez spacieuse et je commence à me demander combien je vais devoir débourser pour leurs conneries…
Mais pour l’instant, profiter ! J’ai mes deux idoles en face de moi et je pense à l’argent, quelle idiote je peux faire !!


« Vlad… Dima… c’est trop beau… je… je dois rêver… »

Je n’en ai vraiment pas envie, mais je me mets à pleurer. La joie et le bonheur m’envahissent à une vitesse incroyable et je pleure… je pleure quoi..! Dmitriy s’approche de moi et pose une main sur mon épaule :

« Arrête… ne pleure pas tu vas me faire pleurer aussi… t’es pas heureuse ?
- Si… si justement… ce sont des larmes... de bonheur... c’est trop beau… merci… merci ! Merci..! »


J’essuie mes larmes… en vain : elles continuent de couler. Mais pour leur montrer que je suis heureuse, je me mets à rire. Prenant goût à leur compagnie, j’enlace Dima et lui saute au cou, puis murmure quelques mots à son oreille :

« T’es génial… »

Il rit faiblement et rougit fortement, puis me répond en murmurant aussi :

« Toi aussi… »

Même effet sur moi. FUSIOOOOOON EXTREEEME !! Mes joues s’enflamment littéralement, si bien que je reste un moment de plus accroché à Dima, le temps que je me calme… lui en fait de même sur moi. On rit ensemble…

« Bon… vous avez pas bientôt fini vous deux ?! Dima ! »

Gênée, je me dégage rapidement et m’éloigne, les joues encore plus rouges qu’avant à cause de l’intervention de Vlad. Finalement, il vient me tapoter sur la tête et me fait asseoir dans un fauteuil. Mes deux idoles prennent place sur le lit près du fauteuil et commencent à taper la discute. Au bout d’un moment, je regarde l’horloge et soupire. Parler et encore parler… de la pluie et du beau temps, de la France et de la Russie… de nos goûts et nos couleurs, n’importe pourvu qu’on en finisse vite ! Dima fait la moue en me voyant soupirer et lance :

« Ne t’en fais pas, ce soir ça va être beaucoup mieux !
- Qu’y a-t-il ce soir ? »


Il se prend un coup de coude censé être discret de la part de Vlad dans les côtes, et se tourne vers son compagnon, lui lançant un regard noir en se massant à l’endroit du coup. Quelques minutes plus tard, quand je finis enfin par ne plus y penser, Vlad se lève et annonce :

« Puisque le boulet a gaffé, autant le dire tout de suite : ce soir, on a décidé de t’inviter au restaurant.
- C’est géniaaaaal !! Un restau’ avec mes deux plus grands idoles, c’est le pied ! »
Apparemment les expressions Françaises ne leur trouent pas le cul, ici…
« Mais en attendant, justement, faut attendre. »


Et on repart à discuter, mais cette fois-ci, je me réjouis de parler avec eux car je sais que ce soir ce sera bien plus amusant…
Puis l’heure arrive enfin où l’on doit partir pour notre petite soirée… mais le petit malheur, nous sommes en retard de quelques minutes et le restaurant est très ponctuel sur l’heure d’arrivée.


« Dima ! T’aurais quand même pu vérifier l’heure ! Maintenant on est en retard ! Bougez vos fesses et sortez, je vous rejoins ! »

Vlad le prend comme ça, mais son acolyte ne le voit apparemment pas du même œil : maintenant debout, Dima fait face à son ami et serre les poings…

« Vlad, arrête maintenant ! Je ne suis pas ton bouc émissaire ! D’abord tout à l’heure, puis maintenant c’est encore de ma faute… j’en ai marre ! Si tu ne veux pas nous accompagner t’as qu’à rester ici, moi je ne demande pas mieux ! »

Vlad ne réplique pas, certainement trop abasourdi par cette réaction pour sortir un mot de justification. Je lui jette un dernier coup d’œil, hausse les épaules d’un air désolé et vais chercher Dima, ou plutôt lui cours après dans le couloir. Il est remonté à bloc comme une horloge piégée, et le moindre faux pas pourrait très bien le faire exploser. Doucement je lui prend la main et lui fais ralentir la marche. On est en face de l’ascenseur lorsqu’il s’arrête pour de bon…

« Dima… tu n’avais pas besoin de crier ainsi…
- Il a abusé.
- Je le sais bien, je sais ce que tu ressens mais maîtrise-toi… j’aurais préféré une soirée tous les trois, avec lui aussi…
- Ca fait trop longtemps que ça dure maintenant !
- Dima… réfléchis un instant…
- Non ! Passons cette soirée ensemble, Laura. »


Je cligne des yeux, mes boyaux se nouent dans mon ventre tandis qu’il plante son regard dans le mien. Là j’articule difficilement :

« Tous les deux..? Et le restaurant..?
- Tant pis, tu n’as qu’à venir chez moi !
- Chez toi ?
- Ne me dis pas que tu imagines des choses ?
- Non ! Mais on sera seuls…
- Tu vois bien que tu imagines des choses ! Et alors ? Je ne vais pas te sauter dessus. Alors tu viens ? Sinon je rentre seul, pas de problème.
- Je… je vais venir…
- Je savais que tu dirais oui ! »


Voyons Dima, je ne peux pas te refuser ça !
Malgré le fait qu’il se soit calmé, il ne lâche pas ma main quand on entre dans l’ascenseur, ni lorsqu’on en descend… il ne la lâche pas non plus alors qu’on entre dans le taxi…


« Hum… Dima…
- Oui ?
- (Réflexion) Non, rien… »


Si ça peut l’aider à rester calme, autant ne pas lui demander de l’enlever. Et le véhicule s’arrête, au bout de quelques minutes de route, devant une assez grande maison…

« C’est chez toi ?
- Ouais.
- Tu vis seul là dedans ?! (Est-ce que j’ai l’air étonnée..?)
- Non, d’habitude il y a d’autres personnes mais ils sont tous en vacances.
- Ah d’accord, tu as des colocataires…
- Oui, dont Vlad… mais ce soir il ne rentrera pas, il va dormir chez sa copine.
- Oh il a une copine ?
- Ouais. Mais je croyais que tu étais notre plus grande fan..?
- (Je rougis) Oui mais… enfin, je ne m’intéresse pas à ça ! Est-ce que tu crois qu’une fan s’intéresse aux petites amies de ses idoles ? Non bien entendu, elle espère en secret qu’ils seront libres et qu’ils… (Je m’arrête net, j’en ai déjà trop dit)
- Et qu’ils ?
- Qu’ils s’intéresseront… peut-être… dans la mesure du possible… à elle… (Je bégaie tellement je suis gênée)
- Ah je vois… et c’est ton cas ?
- M-moi ?!
- Oui !
- Non ! Il y a une certaine alchimie mais je ne suis pas de ce bord-là.
- Ok, comme tu voudras alors. »


Que veut-il dire par là ? À l’intérieur de moi-même, mon cœur fait des bonds et je panique tellement que c’en devient interdit.

« Qu’est-ce que t’as, t’es toute rouge ? »

En effet, je suis rouge écrevisse…

« Rien, rien je t’assure ! Il fait chaud non ?
- J’ai une piscine si tu veux !
- Oh oui ! Enfin je veux dire… j’adore les piscines..!
- T’as amené un maillot de bain ?
- Oui, j’ai pensé à tout !
- Effectivement… bon, tu peux te changer à la salle de bains alors. (Il me montre la porte des douches)
- Tu n’entres pas hein ?
- Qu’est-ce que tu vas imaginer ! »


C’est comme ça que ça a commencé… mais ce n’est pas fini !
[X]


To Be Continued...
Suite => Chapitre 2 ~ Le début de quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.D-GrayMan-RPG.forumactif.org
Wendy
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 01/07/2009

Feuille de personnage
Age: 18 ans
sexe: féminin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Guerrière

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Jeu 20 Aoû - 14:12

Ils sont plutôt marrant ces perso ^^
Parfois on se demande un peu ce qui se passe ou ce qui va se passer je trouve Very Happy
PS;J'ai lu que la première partie car je dois aller manger Wink

_________________
Mon coeur est aussi chaud que la lame de mon katana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krad Hikari
rival de Lina
rival de Lina
avatar

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 23
Localisation : Dans mon foutoir...
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
sexe: Masculin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Ange

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Jeu 20 Aoû - 14:33

Faut dire que je me suis faite telle que je suis, par contre j'ai inventé un Dima à ma façon sinon ça collait pas à ma fic' xD
Mais je pense que je diffère pas trop de la réalité, il est assez délirant aussi IRL comme ça ^^

Oui, le chapitre était trop long pour être mit dans un seul post... xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.D-GrayMan-RPG.forumactif.org
Wendy
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 01/07/2009

Feuille de personnage
Age: 18 ans
sexe: féminin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Guerrière

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Jeu 20 Aoû - 14:48

J'adore la grande excuse,"mais non je rougis pas,j'ai chaud" lol
Que vont t-il bien faire dans cette piscine ? Very Happy
Limsse:Bah t'as cas attendre la suite et tu veras bien ^^
En parlant de suite,il faut que j'envoie la mienne ^^

_________________
Mon coeur est aussi chaud que la lame de mon katana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Krad Hikari
rival de Lina
rival de Lina
avatar

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 23
Localisation : Dans mon foutoir...
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
sexe: Masculin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Ange

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Jeu 20 Aoû - 15:10

Oui comme tu dis mdr
"Rien rien je t'assure ! Il fait chaud non ?"
Je suis comme ça xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.D-GrayMan-RPG.forumactif.org
Krad Hikari
rival de Lina
rival de Lina
avatar

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 23
Localisation : Dans mon foutoir...
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
sexe: Masculin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Ange

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Sam 22 Aoû - 14:33

Chapitre 2 ~ Le début de quelque chose.

Narrateur : Laura.

[X]
J’entre dans sa salle de bains, découvrant ainsi le style de décoration qu’il aime bien… je m’incruste dans sa vie, ça ne me plait pas. En même temps il m’a dit de me changer ici alors bon, ça passe mieux. Je prend donc mon maillot de bain dans ma valise, puis ma serviette et la referme. Après m’être changée et avoir plié mes affaires et les avoir posées dans un coin, j’enfile mes tongs de plage et ouvre la porte : à la recherche de Dima. Je ne tarde pas à le retrouver, puisqu’il me tombe littéralement dessus dès que j’ai ouvert la porte. Je me retrouve donc coincée entre lui et le sol. Il se retourne sur moi… lui aussi est en maillot et le contact avec sa peau mate me fait avaler ma salive de travers…

« Excuse-moi…
- Ce n’est rien ! Je n’aurais pas dû m’adosser à la porte… »


Il est tellement près de moi que je peux sentir son souffle me caresser la joue… notre contact a l’air si intime dans cette position… mais il n’en est rien, bien entendu ! Pour ne pas faire trop durer le trouble qui m’envahit, j’essaie de me redresser mais il me maintient au sol d’une main sur l’épaule…

« Pourquoi tu me tiens, Dima..? (Ignorante de la vie ! Il ne veut pas te laisser !)
- … Je…
- Tu..? »


Pas de réponse. Son teint vire rapidement au rouge pivoine et il se résigne à me laisser me lever. Encore assit par terre il me fait pitié, je lui tend ma main pour l’aider à se relever.

« Allez debout ! On ne devait pas aller se baigner ? »

J’essaie de garder ma bonne humeur habituelle mais après ce qu’il vient de faire c’est compliqué je vous l’avoue. Il prend ma main, se lève, s’époussette les fesses (vive les détails xD) et me mène à sa piscine… AAAAH ! Le luxe la piscine ! En même temps je suis chez une star…

« Ouah ! T’as de l’espace pour nager ici !!
- En effet… »


Sans plus tarder je vais chercher toute contente le thermomètre… argh ! En plus l’eau est à 28°c !

« J’aimerais trop habiter chez toi !
- Ca pourrait se faire…
- Ce serait bien…
- Tu veux bien rester là ce soir ?
- Quoi ?
- T’as très bien compris…
- Ben…
- Ok j’insiste pas, mais sache que si tu changes d’avis… »


Il n’a pas le temps de continuer sa phrase : il est déjà dans l’eau, avec moi accrochée dans son dos.

« Hey !?
- Arrête de t’embêter avec ces choses ! »


Puis à voix basse, je rajoute :

« Je reste avec toi ce soir… et même pour toujours si je le pouvais…
- Ne dis pas ça comme si on n’allait jamais plus se revoir…
- Comment veux-tu que je te le dise..? Je ne suis là que pour un mois…
- Alors ne dis rien…
- Dima… serre-moi contre toi… »


Miraculeusement, il se retourne sur moi et me prend contre lui. Je cale ma tête dans son cou… franchement, je ne sais pas ce qui me prend ! Pourtant, il semble apprécier le contact et va même jusqu’à déposer un baiser dans mon cou…

« Qu’est-ce que tu veux..? Je peux te le donner…
- Pas grand-chose…
- Dis-le moi…
- … Non, ça ne se passe pas bien… tu ne devrais pas faire ça, ni dire ça, lâche-moi…
- Qu’est-ce que tu as ? Ca ne te plait pas..?
- Non… enfin, si mais… tu ne peux pas dire ça, tu ne peux pas me dire ça !
- C’aurait été si simplifié si je n’avais pas crié après Vlad… tu aurais préféré aller au restaurant avec lui et moi n’est-ce pas ?
- Je… non, je suis bien avec toi…
- Alors où est le problème ? Tu viens de le dire, tu es là pour un mois alors profite !
- Mais ce n’est pas…
- Ne dis rien et laisse faire les choses.
- Les choses comme ça ne sont pas naturelles… tu te forces à être comme ça !
- Comment peux-tu dire ça !? »


Je l’ai vexé… j’ai vraiment gaffé cette fois-ci. Je suis vraiment un boulet quand je m’y mets ! Dima me lâche alors et sort de l’eau, prenant sa serviette au passage. Il a l’air remonté à bloc, comme lorsque nous étions encore dans ma chambre d’hôtel avec Vlad. C’est vrai… s’il veut m’aimer ainsi, pourquoi est-ce que je m’obstine à le repousser ? Il m’attire aussi…

« Dima..! »

Trop tard, il s’est déjà éloignée et ne m’écoute certainement plus. Pourquoi suis-je toujours autant difficile ? Pourquoi est-ce que je cherche toujours quelque chose d’anormal dans mes relations ? Il était tellement sincère qu’il en était surréaliste… quelle galère ! À mon tour, je sors de l’eau et m’assois sur le rebord de la piscine creusée. Je ne connais même pas la maison, alors à quoi bon aller le chercher ? Mais ce serait impoli que de rester assise à poireauter en attendant qu’il revienne la bouche en cœur pour s’excuser ! Je me lève après une minute à cogiter sur le bord et empoigne ma serviette de bain. Je l’enroule autour de ma poitrine, secoue mes cheveux courts et pars à la rechercher de l’âme sensible qui vient de s’éloigner. Où vais-je ? Je ne sais pas. En tout cas, je ne cherche que dans le jardin. Après en avoir fait le tour, je me retrouve dans un espace assez feuillu, derrière la maison. Je m’avance, regarde un peu autour de moi et finis par apercevoir une balançoire… et Dima… sur la balançoire. Je ne fais aucun bruit en marchant dans le gazon chaud et m’approche de lui par derrière. Sa serviette est au sol, et lui est recroquevillé sur les planches en bois pendant aux deux chaînes. Je suis tout proche, juste derrière lui. Il ne semble pas m’avoir entendue arriver, alors j’essaie de ne pas briser le silence qu’il se force à faire régner ici. Sans rien dire, je me penche sur lui et passe mes bras autour de son cou. Il ne réplique pas, mais ne dit toujours rien. J’approche mon corps de son dos, et ma bouche de son oreille, puis y murmure :

« Excuse-moi…
- C’est rien…
- Recommence… »


Il pose ses lèvres dans mon cou et se retourne.

« Encore… »

Il le refait.

« Ce n’est pas sincère… »

Il laisse un baiser sur ma joue.

« Non… »

Encore un.

« Pas assez… »

C’est un moment assez éprouvant, disons… magique. Je n’aurais jamais cru dans le passé ce qu’il m’arrive en ce moment !

« Fais-le. »

Pendant que je ferme les yeux, Dima s’approche de moi d’une main posée dans mon dos et caresse ma joue des doigts de son autre main. Et finalement m’embrasse doucement, prenant soin de ne pas me brusquer. Ca ne dure pas longtemps mais… quelque chose brûle dans mon corps, c’est impressionnant ! Et quand il arrête et qu’il me regarde enfin dans les yeux, je ne peux m’empêcher de rougir…

« Dima…
- Tu me l’as demandé !
- Oui… m’enfin, je ne pensais pas que…
- Tu as mal pensé voilà tout.
- J’aurais préféré ne pas y penser !
- Pourquoi..?
- Ca me trouble… enfin, tu ne peux pas être devant moi et avoir réitéré ton geste voyons !
- …Tu le prends comme ça..? »


Il sourit et recommence. J’ouvre de grands yeux, je n’y crois pas c’est totalement impossible ! Et pourtant, je ne suis pas dans un rêve.

« En seulement quelques heures…
- Ca m’arrive.
- Mais je…
- Pourquoi tu te tritures autant le cerveau ?! Est-ce que ce n’est pas ce que tu voulais ?
- Si !
- Tu l’as eu ! Alors ne dis rien…
- Hum… on retourne se baigner ?
- Mouais… »


Il se lève, prend ma main et enlace nos doigts. Je n’y crois toujours pas… et pourtant il va falloir m’y faire. Puis il se met à fredonner un petit air qui me dit quelque chose… au bout d’un moment à marcher à ses côtés en écoutant cette mélodie, je reconnais Zhivoy Cvetok, ma chanson coup de cœur, made in Dmitriy Bikbaev. Je chante le refrain avec lui (Oui je connais toutes leurs chansons…) et murmure pour moi-même :

« Le titre signifie Fleur de Vie… en Français. »

Il ne comprend pas, puisque je parle Français, mais a l’air de vouloir comprendre.

« Je traduisais juste le titre en Français…
- Oh, d’accord… »


On arrive enfin au bord de l’eau, et un sourire s’affiche sur mon visage. Comme précédemment, je pousse Dima dans la piscine et rigole. Il reste un petit moment sous l’eau et ressort finalement la tête à la surface. Il tend les bras vers moi en riant… sans trop réfléchir pour une fois, je saute sur lui et l’enlace.

« Il est tard non ?
- Pas assez pour aller manger !
- Tu n’es pas raisonnable !
- Mais tu as dis toi-même qu’il faisait chaud !
- Mouais…
- Allez détends-toi ! Il ne fait pas encore nuit, alors amusons-nous ok ?
- À quoi veux-tu jouer dans ce cas ? (Smile)
- (Il jette un coup d’œil au ballon gonflable posé près du bord) À la baballe ?
- Tu ne me gagneras pas au Hand !
- (Il prend le ballon) C’est ce qu’on verra ! »


Je me mets à l’autre bout de la piscine après une caresse sur sa joue et lui au bout opposé du mien.

« Lance !
- Attend, il manque quelque chose !
- Quoi donc ?
- Attend moi ici d’accord ?
- Bah… »


Il sort de l’eau après m’avoir lancé le ballon et rentre en courant, pour ressortir quelques minutes plus tard, un poste radio et des CDs à la main…

« C’est des CDs de quoi ?
- De musique idiote !
- Non mais de qui ?
- Ben de BiS…
- Aaah, oui forcément… suis-je bête !
- C’est clair…
- Hé !
- Tu l’as dis toi-même j’te signale ! »


Il installe le tout près de la piscine et met le son plus fort en insérant le premier CD dans la gueule béante du lecteur.

« C’est une compil’… »

Il me tend le papier où sont notés les titres : toutes leurs meilleures chansons (Et mes préférées aussi !) sont sur ce CD.

« Ah ouah… c’est excellent ! C’est toutes mes chansons préférées ! »

Il me sourit et retourne dans l’eau par l’échelle de son côté.

« Allez, tu peux lancer ! »

[X]

« Quelle heure il est ? Il fait noir j’y vois que dalle ! »

Dima me prend la main.

« Vous en avez de drôles d’expressions en France ! Il est… »

Il cherche en vain sa montre.

« Ah, je sais pas.
- Ben bravo ! »


J’ouvre mon portable pour nous éclairer et regarde l’heure en même temps…

« Il est onze heures moins le quart.
- Déjà !?
- Oui.
- T’avais raison, on aurait dû rentrer avant.
- Quand j’te disais que t’étais pas raisonnable !
- Oh ça va hein ! »
Il m’entraîne à l’intérieur et ferme la porte à clés.
« T’as faim ?
- Je crève la dalle !
- Encore une expression Française..?
- Ouaip !
- T’es vraiment une fille étrange…
- Si tu l’dis…
- Tu sais délirer quand y a besoin et être sérieuse quand il le faut…
- T’appelles ça être étrange ?
- Non, et en plus t’es mignonne et…
- Et ?
- Et c’est pour ça que je t’aime ! »


Il se met dans l’encadrement de la porte de la cuisine, se tourne vers moi et me fait un clin d’œil. Inévitablement, je rougis et me raidit d’un coup.

« Allez ne rougis pas ! Dis-le moi.
- Je ne peux pas !
- Pourquoi ?
- C’est complètement…
- Ne recommence pas !
- Mais…
- Arrête… arrête… »


Il se retourne, las de m’entendre répliquer, et s’engouffre dans la cuisine. J’ai alors l’impression de perdre quelque chose qui m’est très cher… au bout d’un moment, je serre les poings et lui hurle :

« JE T’AIME, IDIOT ! JE T’AIME !! »

Puis m’en vais en courant dans le jardin. Je contourne les quelques arbres qui mènent à la balançoire où il s’était assit plus tôt dans la soirée et m’y assois à mon tour. Qu’est-ce qui m’a pris de partir ainsi ? J’ai eu une réaction puérile… mais j’ai peur, voilà tout. J’ai peur de sa réaction, même si je n’ai pas à m’en faire… puisque, dans tous les cas… c’est lui qui a commencé… non..?
Il ne tarde pas à me rejoindre et me prendre silencieusement dans ses bras. Puis au bout de cinq longues minutes où je pleure contre lui, il me dit :


« Rentrons… »

Je secoue la tête, mais il ne semble pas satisfait de ma réponse négative et il me soulève d’un bras sous la nuque et d’un autre sous les jambes. Il répète calmement :

« J’ai dit : rentrons. »

Je n’oppose plus aucune résistance, alors il me ramène lentement à l’intérieur et me pose sur le canapé blanc.

« T’as toujours faim ? »

Je secoue la tête.

« Tant pis. »

[X]

Je dors. Mais où est-ce que je dors ? Je ne sais pas. Il fait chaud. J’ai chaud. Son corps est chaud… je ne m’en rends peut-être pas compte, mais il dort contre moi, ma tête sur son épaule, et sa tête sur ma tête. Ses cheveux blonds se soulèvent au rythme de sa respiration calme. L’une de ses mains a prit l’une des miennes. Ses doigts enserrent mes doigts. Son autre bras passe dans mon dos, et la main qui est au bout est sur mon autre épaule.
Je rêve de Vlad… étrangement, Dima n’apparaît pas dans ce rêve. Et dans mes plus profonds songes, je chuchote dans mon sommeil :


« Vlad… merci… c’est merveilleux… »

À mes paroles inconscientes, mon compagnon se réveille et sans bouger me demande :

« Tu dors..? »

Je me réveille à mon tour, me rendant ainsi compte de ce que je viens de dire, et rougis sans bouger moi non plus. Je réponds :

« Plus maintenant… désolée d’avoir dit ça…
- C’est rien. Tu rêvais.
- Oui…
- De quoi rêvais-tu ?
- De Vlad.
- Qu’est-ce qui était si merveilleux, hm ?
- Un… un coucher de soleil…
- Tu aimes bien les couchers de soleil ?
- Oui…
- Je t’emmènerai en voir un demain soir.
- Merci, Dima..! »


Je l’embrasse spontanément sans trop réfléchir et me repositionne comme j’étais en dormant. C’est agréable de se sentir aimée et choyée par quelqu’un qu’on aime et pour qui on ferait tout…
[X]

To Be Continued...
Suite > Chapitre 3 ~ Le concert révélateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.D-GrayMan-RPG.forumactif.org
Wendy
Admin
Admin
avatar

Nombre de messages : 353
Date d'inscription : 01/07/2009

Feuille de personnage
Age: 18 ans
sexe: féminin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Guerrière

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Sam 22 Aoû - 16:08

Vivement la suite ^^
l'amusement dans la piscine ça m'a rappeller une fois où je suis aller faire trempête avec un ami qui habite juste en face de chez moi ^^

_________________
Mon coeur est aussi chaud que la lame de mon katana
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kyoko Nieamé
rival de Lina
rival de Lina
avatar

Nombre de messages : 272
Age : 24
Date d'inscription : 12/10/2008

Feuille de personnage
Age: 12 ans
sexe: féminin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Guerriére

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Dim 23 Aoû - 12:40

Wahou,je vais pas m'ennuyer avec autant de lecture ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://plume-30.forumactif.org/forum.htm
Krad Hikari
rival de Lina
rival de Lina
avatar

Masculin
Nombre de messages : 289
Age : 23
Localisation : Dans mon foutoir...
Date d'inscription : 04/07/2008

Feuille de personnage
Age: 19 ans
sexe: Masculin
groupe (ancien dragon,chimére ect..): Ange

MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   Lun 24 Aoû - 12:39

Limssou ~ Ah ! J'ai pas fais exprès je t'assure mdrr'

Kyoko ~ Ah ben là, non tu t'ennuieras pas un instant... xD
Surtout que le concert du chapitre 3 va se révéler être une vraie partie d'amusement pour mademoiselle Laura... (moi U_U)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.D-GrayMan-RPG.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: BiS Saga [Saison 1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
BiS Saga [Saison 1]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tournoi SAGA MLF - Saison 2012/2013
» MPT St Romain - Saison 2009/2010
» [Comics] VF des BD Bionicle : la saga des Bohrok N°7, 8 et 9
» [Comics] Journey's end partie 2 : La fin de la saga Mata Nui
» 17ème Fauteuil d'Or - Saison 44 -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
slayers RPG :: fan fics-
Sauter vers: